Révolutions de Paris - 6 et dernier

Cet ensemble d'estampes est issu du journal Révolutions de Paris, publié à partir de mai 1790 par le Bureau des Révolutions. C'est, par l'image, la narration des événements qui se sont déroulés durant le Révolution Française, de 1789 à 17??.

Il est relié de manière très artisanale est son état montre qu'il a été beaucoup manipulé. Peut-être est-ce un colporteur qui a rassemblé les images de la Révolution Française afin de les monter à la population tout au long de sa tournée...

Les textes sont retranscrits ci-dessous tels qu'écrits, avec l'orthographe de l'époque.

Type : estampe
Année
: 1791
Imprimeur : Bureau des Révolutions
Support : papier
Inventaire : ??

Table of Contents


Chatelet - Bicêtre

P.420. - P.420.

Chatelet - Bicêtre

Chatelet - Bicêtre

Massacre des prisonniers de la Prison du Chatelet et de la Maison de Bicêtre le deux et trois septembre et jours suivants, au nombre d’environ huit cents.


Terrible massacre de femmes dont l’histoire n’a jamais donné l’exemple

Rev.(olution) de Paris N°165 P. 430

Terrible massacre de femmes dont l’histoire n’a jamais donné l’exemple

Terrible massacre de femmes dont l’histoire n’a jamais donné l’exemple

Le 3 7bre 1792 des hommes ivres du sang versé dans toutes les prisons de Paris allerent à l’Hôpital de la Salpêtrière, se firent représenter les pisonnières au nombre de quarante- cinq y d’apres la lecture des écrous, les assommerent sur la place, la femme Desrues fut une des premières victimes. Ces malheureuses ne trempoient aucunement dans la conspiration des prisons.


Massacre des prisonniers de l’Abbaye St. germain

Revol(ution) de Paris N°165 P. 422

Massacre des prisonniers de l’Abbaye St. germain

Massacre des prisonniers de l’Abbaye St. germain

Douze commissaires nommés par le peuple sont installés au guichet de la prison, et jugent les détenus d’après le registre des écrous et un interrogatoire préalable ; après quoi ceux qui etoient reconnus criminels, etoient sur le Champ mis à mort par le peuple.


Camp sous Paris

Revol(ution) de Paris N°169 P.81.

Camp sous Paris

Camp sous Paris

LSur la nouvelle de la prise de Verdun par les prussiens, les parisiens croyant déjà voir le Roi de prusse à leur porte forment un Camp depuis Clichy jusqu’à Monmartre.


Le ci-devant roi à la barre de la Convention Nationale

Rev.(olution) de Paris N°170 P. 533

Le ci-devant roi à la barre de la Convention  Nationale

Le ci-devant roi à la barre de la Convention  Nationale

Mardi XI décembre 1792 Louis capet dernier roi des français fut traduit de la tour du Temple à la barre de la Convention nationale accompagné du maire, du procureur de la commune, le député Valazé qui lui passoit par derrière lui piece par piece pour lui faire reconnaître


Diner de Louis Capet au Temple

Rév.(olution) de Paris N°(xx) P165.

Diner de Louis Capet au Temple

Diner de Louis Capet au Temple

Louis Capet, sa femme, Sa Sœur, son fils et sa Fille dînent ensemble dans son appartement de la Tour du Temple, le guichetier présent ainsi que deux officiers municipaux, dont l’un annonce en tirant sa montre qu’il est trois heures, et que sa femme sa belle sœur et sa fille doivent se retirer.


Fête de la Liberté

Rev.(olution) de Paris N°171 P.166.

Fête de la Liberté

Fête de la Liberté

Le Peuple de Paris s’etant rassemblé avec un grand nombre de Savoisien à la place de la révolution, ou l’on avoit placé la Statue de la liberté sur le Piédestal de Louis XV. On Chanta un hymne à la liberté, en l’honneur de la libération des Savoisiens.


Mort de Louis XVI le 21 Jer 1793

Rev.(olution) de Paris N°185 P. 202.

Mort de Louis XVI le 21 Jer 1793

Mort de Louis XVI le 21 Jer 1793

Louis Capet étant monté sue l’échafaud les mains liées derrière le dos, considéra pendant quelques minutes les objets qui l’environnoient son confesseur lui dit allez fils aîné de St louis, le ciel vous attend. Cette exécution eut lieu place de la Révolution, ci-devant place Louis XV.


Charlotte Corday allant au supplice

Rev.(olution) de Paris N°209 P. 633

Charlotte Corday allant au supplice

Charlotte Corday allant au supplice

Le mercredy 17 juillet 1793, Marianne Charlotte Corday, assassin de Marat, fut guillotinée sur la place de la Révolution, ci-devant place Louis XV.


La Veuve Capet au Tribunal Révolutionnaire

Rév.(olution) de Paris N°212 P 98

La Veuve Capet au Tribunal Révolutionnaire

La Veuve Capet au Tribunal Révolutionnaire

Le 23 du 1er mois, l’an 2e de la République, Marie Antoinette de Lorraine d’Autriche, veuve Capet, âgée de 33 ans fut amenée à l’Audience du tribunal Revolutionnaire.


Le Député Perrin exposé aux regards du Peuple sur la place de la Révolution

Rév.(olution) de paris N°212 Pag . 86

Le Député Perrin exposé aux regards du Peuple sur la place de la Révolution

Le Député Perrin exposé aux regards du Peuple sur la place de la Révolution

Le 29 vendemiaire, an 2.e de la Rép. française, Pierre Nicolas Perrin, Négt (négociant) à Troyes, membre du Comité de surveillance des marchés de la Convn (Convention) Nationale. Fut condamné par le Tribunal Révolutionnaire a la peine de douze années de Fer, Et à être Exposé sur un Echaffaut pendant 6 heures, convaincu d’avoir Bénéficié sur l’Etat, de plus de 400,000 lt (livres tournois) en 2 mois.


Emprisonnemens arbitraires

Rév.(olution) de Paris N°191 P.437

Emprisonnemens arbitraires

Emprisonnemens arbitraires

Plus de 1200 citoyens sont jettés dans les Caves de l’Hotel de Ville de Lyon par les ordres de Laussel, Challier et leurs adherens.


Neuf émigrés à la Guillotine

Rév.(olution) de paris N°172 P. 206

Neuf émigrés à la Guillotine

Neuf émigrés à la Guillotine

Neuf émigrés ayant été pris les armes à la main, furent amenés à Paris, jugés par un conseil de guerre, et exécutés sur la place de grève, le plus âgé n’avoit pas 30 ans.


L’éléphant blanc

Révolution de Paris N°96 Pag 214

L’éléphant blanc

L’éléphant blanc

  1. L’Eléphant Blanc, chef des Siamois.
  2. Le Maire Grue suivi de la municipalité.
  3. Garde du maire.
  4. Jeunes siamoises aportans des fleurs et des parfums
  5. Gardes siamoises
  6. Citoyens éclairés.
  7. Le roi soliveau.
  8. Son épouse l’hermine.
  9. Lidole passé.

Evènemens arrivés à Douay les 14. 16 & 17 Mars 1791

Révol(ution) de Paris N°89 Page 564

Evènemens arrivés à Douay les 14. 16 & 17 Mars 1791

Evènemens arrivés à Douay les 14. 16 & 17 Mars 1791

Le Peuple trompé pend à des reveberes et vis-à-vis l’un de l’autre, Mrs. Derbaix, Officier de la Garde Nationale et Nicolson, Md de Bled.

Bureau des Révolutions de Paris, rue des Marais, Fr. St. G. N°20